2010 – 2020 , LA TÊTE A CHANGÉ, MAIS LE CORPS EST RESTÉ LE MÊME.

2010 – 2020 , LA TÊTE A CHANGÉ, MAIS LE CORPS EST RESTÉ LE MÊME.

En 2010, le président Alpha Condé a battu campagne sur les concepts rupture et changement. Rupture avec le passé et changement comparativement au passé voulait-il dire .

10 ans plus tard, sur la base du constat issu de ses deux mandats passés à la tête du pays , nous constatons malheureusement que sa gouvernance est moins une rupture qu’une continuité .

Si les bonnes intentions n’ont pas manqué , matérialisées dans le fameux slogan » GUINEA IS BACK  » , la vision , la méthode, le courage et l’audace d’aller vers les réformes indispensables ont par contre fait défaut.

Les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs .La politique a finalement pris le dessus sur la gouvernance .

Le président Alpha Condé n’a pas su faire le dosage réel entre POLITIQUE ET GOUVERNER .

Il n’a pas pu se libérer du gouffre du politisme pour emprunter le chemin d’un CHEF D’ÉTAT , d’un leader éclairé avec les ambitions claires et inébranlables, même face à son propre camp ou famille politique. La politique a finalement eu raison de lui , lui qui a toujours été politique.

Un amour éternel dit-on conclure .

Puisque les mêmes causes produisent les mêmes effets , entre la Guinée de 2010 et celle d’aujourd’hui, la différence est très peu en matière de progrès socio économique, de stabilité politique et institutionnelle, de cohésion sociale, de qualité des institutions républicaines, de construction d’un Etat qui jouit de tous ses attributs et dont on peut peut être fier en temps que citoyen, indépendamment de l’obédience politique et du statut social.

 

Le bout du tunnel est encore loin , la future génération aura un vaste et complexe chantier à l’horizon, un réel challenge qu’il ne faudrait ni fuir, ni rater, ni à choper, mais défier avec courage, dévouement et passion pour faire triompher la cause commune .

 

La méthode sera simple mais non simpliste. Il s’agira de ne rien oublier et nier des acquis du passé, mais les reconnaître et les dépasser en surfant sur les meilleures expériences pour proposer des nouvelles pistes comme tremplin vers LA NOUVELLE DYNAMIQUE IRRÉVERSIBLE.

 

Dans ce vaste et noble projet, la jeunesse aura une grande part de responsabilité et un rôle prépondérant à jouer.

L’avenir ne se discutera, ni ne se construira sans elle.

Elle sera le porte porte-étendard de cette NOUVELLE GUINÉE QUI NAÎTRA D’UN PROJET QUE CHACUN VERRA COMME UNE PARTIE DE LUI-MÊME.

Pour une Guinée qui s’assume pour rassurer  !!!!!

🇬🇳🇬🇳🇬🇳

Aboubacar DRAMÈ

Mouvement de veille citoyenne AMOULANFÉ

La Plume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *