AMOULANFÉ a un AN

AMOULANFÉ a un AN

Il y a une année, quelques citoyens Guinéens, ayant pris conscience de la place du respect des institutions républicaines dans le processus de développement de leur pays , sous l’appellation  » AMOULANFÉ  » en Français  » ÇA NE MARCHERA PAS  »

 AMOULANFÉ , une plate-forme républicaine et citoyenne réunissant les Guinéens par-delà les sensibilités et obédiences politiques, les statuts sociaux, les origines ethniques, les confessions religieuses , mais mus par une ambition commune et un idéal qui dépasse chacun d’eux : PORTER PLUS HAUT LE PAYS ET SES INSTITUTIONS.

Quelques mois plus tard , le nom de cette plate-forme servira de slogan à tous les républicains notamment dans le cadre du plus grand mouvement citoyen du pays , le FNDC ( front national pour la défense de la constitution) opportunément créé .

FNDC – AMOULANFÉ se croisent sur le même front ,comme pour dire que les bonnes causes sont les sentiments les mieux partagés, surtout lorsqu’il s’agit du pays .

OUI , ÇA NE MARCHERA PAS , en faisant allusion aux velléités de confiscation du pouvoir par le régime en place qui avait commencé à naître et dont la formule finale a pris la forme d’un projet SOURNOIS ET PERFIDE de  » nouvelle constitution » . Une imposture conjoncturelle savamment décidée .

Face à une telle menace pour la stabilité et la crédibilité de nos institutions , pourtant véritable gage d’un avenir politique serein et apaisé, nous avions pris position selon une démarche de vitupération , et avec tous les risques que cela suscitent ( risque de nous tromper, détérioration des amitiés réelles ou virtuelles , attitude réactionnaire des fantassins du régime, répression du régime pour étouffer l’initiative en jetant l’idée au pilon et les hommes qui les portent à l’échafaud etc ) .

En proie à un tel projet qui risque de souiller l’image de ses institutions et de sa démocratie, la Guinée avait besoin de compter sur ses citoyens réfléchis , éclairés, loin du gouffre du politisme.

C’est pourquoi durant une année, la lutte a été menée sous les formes les plus légitimes et les méthodes les plus appropriées afin de faire respecter la constitution du pays dont la violation de la part du président de la république constitue pour lui une abomination et un reniement au plan moral et politique .

Aujourd’hui, au terme d’un processus mafieux , destructeur du droit et méprisant pour le peuple , le régime a réussi une partie de son projet funeste en imposant une constitution au peuple de Guinée , la leur . Ce qu’on pourrait qualifier de CONSTITUTION OCTROYÉE .

Aujourd’hui, plus que jamais, le président Alpha Condé est déterminé à parachever son projet visant à s’octroyer une présidence à vie . Dans cette optique, il est aidé par tout un système hétéroclite dont le seul point commun est la sauvegarde des positions du moment . La peur de l’avenir est leur vrai mobil dans cette affaire . Quelle preuve de bassesse quand on ne peut plus oser son pays après l’avoir dirigé et servi durant des années.

Il y a donc une année , de façon prémonitoire, nous avions su lire dans les intentions du président Alpha Condé et ses thuriféraires comme dans un livre ouvert. En réalité , nous avons hérité cette façon de faire d’un certain Maître feu KELEFA SALL ( qu’Allah ait son âme) qui, quelques années plus tôt , avait devancé la postérité sur ce terrain .

Par des formules extasiantes et anesthésiantes, il avait mis le président Alpha Condé en garde contre les  » sirènes révisionnistes « .

Apparemment, la leçon n’est pas passée.

Au moment où nous célébrons la première année de cette lutte , nos pensées s’adressent à nos compatriotes qui sont tombés pour la république et dont les innocentes âmes hanteront les consciences de leurs bourreaux pour toujours. Ils sont les martyrs de la république et demeureront autant que possible dans nos pensées et prières.

Pour honorer leurs mémoires et pour la république, la lutte ne doit jamais faiblir , elle doit continuer jusqu’au bout afin de rétablir la dignité républicaine dans notre pays .

Nous y croyons tant que notre idéal continuera d’abriter un seul Guinéen .

Aucun sacrifice n’est assez grand pour la république quand son avenir est en jeu et en phase d’être monnayé à l’autel des intérêts égoïstes et du moment , et nul citoyen ne doit être au-dessus d’une telle vocation.

Vive la république

Vive le FNDC- AMOULANFÉ

🇬🇳🇬🇳 💪☝️☝️☝️

Aboubacar Dramé

 

La Plume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *