NON

COUP DE GUEULE D’UNE GUINÉENNE

Si les jeunes guinéens mettaient autant d’énergie à défendre l’avenir que celle qu’ils mettent à fêter le passé glorieux, Alors ce pays peut encore briller. Le passé loin de s’oublier devrait servir à construire l’avenir. Non pas en ressassant le passé mais en puisant dans cette gloire d’antan toutes les valeurs et tout le patriotisme qui a marqué la victoire de nos devanciers….

Pendant que nous nous égosillons à être fiers aujourd’hui, sur les tables de nos dirigeants notre avenir et celui nos enfants est disséqué comme un gâteau bien juteux…

61 ans dites-vous ? Je suis fière de la seule année qui nous a valu la liberté.

Et voire que cela fait 61 ans qu’on pouvait dessiner à l’encre de nos mains un avenir qui nous ressemble,

Permettez-moi de vous le dire: ce que nous avons là, n’est pas de l’art et pire, ça un arrière-goût de merde cette GUINÉE qui m’a vu grandir.

Si seulement nous pouvions pour une fois, 61 ans après,

Oser dire encore NON!!!

NON, nous ne voulons plus de cette GUINÉE-là.

NON, nous ne voulons plus être en marge dans le continent,

NON, nous ne voulons plus de corruption

NON, nous ne tolérerons plus ce laissez aller et cette injustice qui nous tuent.

NON, nous ne voulons plus des dirigeants méprisants

Et NON et NON, nous ne voulons pas que l’avenir de nos enfants soit comme le nôtre hypothéqué.

Mais en bon Guinéen, le 2 octobre sera à la fête, avec ceux-là mêmes qui nous empoisonnent, qui nous détruisent et qui ne nous laissent rien de plus que des rêves dans le vent et ce souvenir d’un passé radieux.

Voilà ce que nous sommes des rêveurs éternels !

Par anticipation, que l’âme de la République repose en paix.

Cela va faire 61 ans que l’on tue le rêve guinéen, la jeunesse guinéenne, la femme guinéenne et maintenant même depuis le berceau, on tue l’avenir guinéen.

Nous faisons partie d’une génération de femmes et d’hommes qui sont en marges de TOUT.

On ne peut se battre pour ce que nous n’avons jamais connu mais bien sur nous osons nous battre contre ce que nous ne voulons plus.

Nous ne sommes pas nombreux parmi vous, mais nos cœurs battent tellement fort que partout où écho se crée, nous serons entendus. Vous n’aurez de choix que de nous rejoindre.

Vos fils et filles ont déjà choisi d’être comme nous.

#REVOLUTIONPOSITIVE

#GENERATIONREBELLE

 

 #NANAGUINENNE

@NANAGUINEENNE

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *