LES INCOHÉRENCES INCONGRUES ET AHURISSANTES D’UN POLITICARD MYTHOMANE..

LES INCOHÉRENCES INCONGRUES ET AHURISSANTES D’UN POLITICARD MYTHOMANE..

Dans une déclaration fracassante, d’une condescendance, qui frise l’ignominie, il déclare de Tout go .

« Je me présenterai à l’élection présidentielle de 2020, Avec où Sans Alpha Condé, …Je ne suis pas dans le Lot des Visiteurs Nocturnes, du Temple de la Corruption (Sekoutereya), qui ressortent avec des sacs noirs, ..je ne suis pas partisan de la chaise vide ……

Des fadaises, rien que des inepties…..

« Se révolter où s’adapter, il n’y a guère d’autre choix dans la vie » Gustave le Bon.

Notre quidam, le virevoltant docteur Ousmane Kaba n’est que l’une des figures de proue, représentative de la pratique de la politique obscène versatile et éphémère, oscillante au gré du vent , de ces intérêts intérêts intrinsèques, au détriment des intérêts supérieurs de la Nation.

Qui aspire inéluctablement à l’avènement d’une véritable démocratie, qui prône l’alternance démocratique, vivement l’avènement d’une alternance irréversiblement irrévocable en 2020.

Il préfère plutôt s’adapter à la forfaiture liberticide, des putschistes de la junte civile sauvage du ”Covid 22” « 22 mars »

Qui vient de piétiner le socle du fondement de notre État de droit balbutiant ( la constitution de Mai 2010) par l’organisation d’un simulacre électoral dont le but ultime consistait :

– De sélectionner des députés godillots inféodés et illégitimes aux ordres, conditionnés pour meubler une Caisse de résonance et d’enregistrement érigée en une assemblée fantoche, obéissante aveuglément au doigt et à l’œil, avec une dextérité malsaine à la ploutocratie régnante sanguinolente et inconséquente, pour assouvir toutes ces velléités, pour pondre des lois liberticides enfin d’imposer dans l’arbitraire et dans la tyrannie une présidence à vie

Et d’adosser à l’usurpation sans vergogne du pouvoir, par le RPC moribond crépusculaire enfin de règne, un autre audacieux crime de lèse majesté à notre démocratie.

Il s’agit bien sûr, du fameux incestueux, référendum lapidaire, qui n’est qu’un autre fiasco institutionnel, ironie du sort , même le torchon, qui devait servir de constitution a été falsifier, celle qui a été promulguée est différente à celle qui a été soumise au simulacre électoral référendaire

Avec une outrecuidance, sans vergogne, dans un langage inaudible et blasphématoire pour les partisans du FNDC, il déclare, que bien que l’adoption du torchon falsifier et l’installation de l’Assemblée est de fait, que le FNDC est sorti vainqueur dans ce combat, car il a reçu à décrédibiliser, les législatives et le référendum imaginaires orchestré par le pouvoir à l’agonie

Écouter bien, dans un Volte-face incompréhensible, il déclare sans ambages et sans gène, qu’il ira aux élections présidentielles en 2020, avec où sans le président, qui va terminer très bientôt, son deuxième et dernier mandat.

Ainsi tacitement, il piétine, le combat du FNDC et reconnaît cette assemblée fantoche obéissante et soumise aux forces obscures, ainsi que le coup d’État Civil constitutionnel, qui permet à notre illustre octogénaire national chancelant au crépuscule de son règne de s’incruster au pouvoir.

Il se désolidarise ainsi du combat du FNDC et renie son engagement ,pour impulser une alternance, en pactisant avec le diable, il n’ira aux élections, que pour légitimer la forfaiture du pachyderme RPC, qui écrasera comme une mouche, le squelettique PADES dans n’importe qu’elle élection.

Ainsi, il est temps que le FNDC soit ferme et intransigeant pour extirper de ces rangs toutes les brebis galeuses

Cheick A. SOW

La Plume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *